Derniers sujets
» [30k et chaos non-aligné] flotte Night Lords de Zso Sahaal
par howling-wolf Aujourd'hui à 14:35

» Battlefleet Gothic Armada II
par Zuvassin Mar 11 Déc 2018 - 17:13

» Liste de proxys
par Malika123 Lun 10 Déc 2018 - 14:08

» [Nec] Scratchbuild d'une flotte Nécron
par Willtock Dim 2 Déc 2018 - 17:01

» [Navy] Flotte de l'Amas d'Orvaney
par Heavygear Mer 28 Nov 2018 - 16:38

» 40 000ème post !
par Shoyandell Mer 28 Nov 2018 - 13:45

» Les aventures de Malika en impression 3D
par Shoyandell Mer 28 Nov 2018 - 13:43

» [Tyranides] Options manquantes dans la liste de flotte
par dr nono Dim 25 Nov 2018 - 20:05

» Flotte Terran de l'Amas de Koprulu
par Astelan Ven 16 Nov 2018 - 23:05

» [TAU] Scratchbuild d'une flotte Tau
par Willtock Ven 16 Nov 2018 - 19:06

» DREADFLEET est LA!
par Willtock Jeu 15 Nov 2018 - 14:27

» [Décors] Nappes de jeu
par Willtock Jeu 15 Nov 2018 - 13:38

» [NAVY] Dauntless Class Cruiser 1:10000 par Paul Chi-Loong Davies
par Zuvassin Mer 14 Nov 2018 - 12:50

» "The Wolves that Stalk the Stars" Flotte space marine d'Howling Wolf
par Willtock Dim 11 Nov 2018 - 13:24

» Le futur de 40K
par Heavygear Sam 10 Nov 2018 - 18:55

» [HISTORIQUE] - Cross over Wh40k & BFG/ Univers Starcraft
par Astelan Sam 10 Nov 2018 - 15:33

» [Navy/Chaos] Super-Lourd Sigillator
par Astelan Sam 10 Nov 2018 - 12:44

» [GALERIE] Artworks
par howling-wolf Ven 9 Nov 2018 - 10:23

» Proxy de figurines Battlefleet Gothic pour le futur et les petits nouveaux
par Deadly Kafeine Sam 3 Nov 2018 - 16:09

» [Vente] Navy et Mechanicus
par Lameth Sam 3 Nov 2018 - 11:46

Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée


[HISTORIQUE] - Cross over Wh40k & BFG/ Univers Starcraft

Aller en bas

[HISTORIQUE] - Cross over Wh40k & BFG/ Univers Starcraft

Message par Astelan le Sam 10 Nov 2018 - 15:33

On a déja eu ce genre de chose dans les jeux vidéo, genre Capcom vs Marvel sur Street Fighter,
et ben voila le mien, deux univers que j'apprécies et qui vont se mettre sur la g....

Avant propos :
Pourquoi un codex starcraft ? Comme tout fan d’un univers cela part d’une volonté de transposer ou créer cette ambiance sur les tables de warhammer 40k qui s’y prête très bien (oscille entre tragédie, le sombre sort de l’humanité et humour avec la bêtise des peaux vertes)
Les Terrans :
Avec un empire millénaire constitué  de milliers de systèmes et de plus d’un million de mondes différent, pourquoi un amas stellaire dans cette galaxie n’aurait-il pas développé ce genre de technologie pour son infanterie ou sa marine ? Mais nous y reviendrons dans le background que je vous proposerai plus bas.

Les protoss :
Ce serait bien le diable si l’humanité n’avait pas été, à nouveau, aux prises avec cette race fière, car si les terrans du secteur de Koprulu ont su au fils des millénaires faire preuve de tempérance et de tolérance envers eux, faudrait pas s’attendre à ce que l’impérium fanatique et obscurantiste en fasse de même. Ou peut- être se cachent-ils volontairement aux yeux de ces arriérés…

Les zergs :
Alors la, facile ; face aux puristes et aux pinailleurs, épargnez votre salive et dites leur qu’il s’agit d’une nouvelle évolution des tyranides ; ou qu’il s’agit même de leurs ascendants…








Voila, maintenant place à l’histoire et la guerre, avec toute sa gloire, et son horreur.

L’amas de Koprulu.



Pour comprendre les Terrans (nous nommerons ainsi les humains vivant dans ce secteur de la galaxie) il est nécessaire de comprendre les circonstances de leur arrivée et pour cela revisiter un moment peu reluisant de l’histoire de l’homme.


Nous sommes en l’an 2229 ap. J.C. (par soucis de confort nous ne préciserons plus le terme ap J.C. considérant que le calendrier Grégorien ait supplanté toutes les autres formes de datations) et après près de deux siècles ininterrompus de crises religieuses, économiques et de conflits plus ou moins étendus, les peuples de la Terre en sont venus à s’unir pour fonder la Ligue des Pouvoirs Unifiés (LPU).
Comme il a été de coutume pour l’humanité lors de ces évènement majeurs, des divergences ont du éclater autour de cet acte fondateur et il est a peu près certain (les archives « découvertes » ou volées dans cette portion de l’espace par les explorateurs de l’Imperium et du Mechanicium sont assez flou sur ce sujet ; bien que le reste de ces archives soit indéniablement mieux documenté et détaillé que tout ce dont peut se souvenir l’Imperium au sujet de sa propre Histoire) que les ultimes conflits concernaient l’abandon de langues ou cultures régionales et autres refus de ce gouvernement mondial.
En  l’an 2234  débute le projet Purification, qui bien que présenté plus tard comme le rassemblement des plus grands criminels et déviants de l’époque, a sans doute été l’aboutissement final de ce dernier conflit : La réédition  et l’emprisonnement pur et simple des derniers réfractaires à ce nouvel ordre mondial. Les chiffres font états d’environ 400.000.000 prisonniers humains.
C’est au cours de ce même siècle que l’humanité semble avoir fait un nouveau pas sur le sentier du savoir puisque les voyages habités interstellaires sont rendu possibles et quoi de mieux qu’une population de prisonniers pour expérimenter les premiers voyages au long court. Nous sommes alors en 2250 et cette population de « criminels » sera exilée à bord de quatre supertransports terrien ; le Sarengo, l’Argos, le Reagan et le Nagglfar.


La destination d’origine reste obscur mais il reste claire d’après les archives que le programme de navigation du vaisseau pilote (les trois autres semblaient munis de circuits asservis) ait subit une avarie et les aient entrainé aux confins du futur Ultima Segmentum, au delà même des redoutés Astres Fantômes.
Nous sommes alors en 2300 au moment ou les supertransports émergent du sub-espace dans un amas d’étoile baptisé Koprulu. A cet instant commencent les premiers pas de l’Humanité vers la colonisation de la galaxie.

Ces survivants, car le voyage leur aura couté près d’un quart des effectifs de départ, coloniseront et développeront alors leur civilisation dans cet amas d’étoile et n’auront eu qu’un très bref contact avec la Terre par l’entremise du corps expeditionnaire du Directoire des Nations Unies (pour la section historique daté entre le 2e  et le 31e millénaire consultez la chronologie annexe), jusqu’à un nouveau contact durant la fin du 31e millénaire.
Abrégé des points clef de l'Histoire du Secteur de Koprulu

La Confédération et la Nouvelle Confédération:
Pour éviter de troubler le lectorat, il est important de faire la distinction entre ces deux organismes politiques majeurs qui ont en partie écrit l'Histoire du Secteur.
Aux origines de la Colonisation du Secteur (aux debut de M3), la Confédération (avec pour Capitale le Monde de Tarsonis) formait l'une des principales entitées politiques de Koprulu, et la plus puissante au sortir de la Guerre des Guildes. Cette organisation démocratique montrait des ratés dans son fonctionnement avant cette guerre, pour finir par un état de délabrement avancé et de corruption endémique aux mains des Vieilles Familles de Tarsonis depuis lors, avec sa chute moins de 2 décennies plus tard et la Fondation du Dominion Terran sur les cendres encore chaudes de Tarsonis.
A l'époque on se référait à la Confédération en parlant de l'Ancienne Confédération, comme si l'on parlait d'un être malade, grabataire et en fin de vie, comme si sa fin était dans l'ordre naturel des choses, en occultant que le massacre de Tarsonis (plusieurs dizaines de Milliards d'individus) qui l'accompagnait, résultait de choix humains non aléatoires. Certains des sympatisans du régime confédéré pressentirent que rien ne changerait dans le nouvel ordre naissant (Le Dominion Terran, cf. Arcturus Mengsk ref.Fils de Korhal/Terroristes/emetteur d'onde Psi/EmpireDominion),lorsqu'ils constatèrent la présence dans les hauts échelons du nouvel ordre d'anciens membre des plus corrompus et despotiques de la Confédération. Ces gens décidèrent de se replier vers les bases Confédérées les plus éloignées du Noyau du secteur civilisé et de continuer la lutte contre ces terroristes qui venaient de leur porter un coup sévère en gagnant cette légalité. Bien conscient des travers de l'ancien régime, ils avaient lutté comme magistrats, avocats, citoyens, fonctionnaires de différents échelons pour faire respecter la Loi, même aux plus puissants qui s'éstimaient bien souvent au dessus d'Elle. Pour eux Le Dominion et l'ancienne Confédération dans ce qu'elle avait de plus vile représentaient les deux faces d'une même médaille bien sale.
Ces loyalistes décidèrent de prendre leurs distances et de continuer la Lutte. Dépassés maintenant en nombre par les défections des soldats resoc qui suivaient leurs officiers (souvent corrompus ou attentistes), la perte des troupes d'élites confédérés dans le désastre de Tarsonis, et dans la guerre médiatique que leur livrait l'ancien terroriste Arcturus Mengsk (desormais Empereur du Dominion, sauveur de l'Humanité) via le réseau UNN (Universal News Network), ils ne disposaient maintenant que de la loyauté d'une petite poignée de Mondes et Colonies du secteur, quelques bataillons d'infanterie durement étrillés et des vaisseaux de guerre bien amochés et, seul avantage, de l'immense trésor Confédéré qu'ils étaient parvenu à soustraires aux rebelles avant la chute de Tarsonis.
Ces loyalistes reconstituèrent patiemment leurs forces, nouèrent d'autres alliances, recrutèrent de nouveaux partisans (d'autant plus facilement que les populations commencèrent à voir leurs libertés individuelles disparaitrent encore plus vite que du temps de l'Ancienne Confédération) et se préparèrent pour leur revanche. Il se jurèrent de renverser Mensgk et de rebatir ce que la Confédération auraient toujours du être: un régime démocratique protégeant ces concitoyens du besoin ou du malheur.

La révolte
La revanche vint lorsque l'ancien Marshal, ancien fidèle de Mengsk et désormais rebelle Jim Raynor parvint à diffuser sur le réseau UNN la preuve que la Chute de Tarsonis (envahie par la raçe cruelle des Zergs) n'était pas aléatoire, mais prémédité et nulle autre que par le désormais sauveur de l'Humanité, sa Graçe Impériale  Arcturus Mengsk. Les populations se soulevèrent à travers tout le Dominion aux cris de trahison et de génocide planétaire et la sympathie pour la cause rebelle enfla d'un coup; plusieurs monde firent secession, certains rejoignant les anciens loyalistes, qui se tenaient prêt, formant une nouvelle faction qui pesait à nouveaux à l'echelle du Secteur: La Nouvelle Confédération. Forte de ces nouveaux soutiens en partisans, ses unités de combats repartirent en campagnes et profitèrent du chaos dans le Dominion pour libérer d'avantages de mondes, consolider les nouvelles positions.
Quelques mois après, suite à la mort d'Arcturus Mengsk 1er des mains de son anciens Lieutenant, La Reine des Nuées Kerrigan, le trône du Dominion passa aux mains de son fils Valerian Mengsk qui se montra plus avisé, plus juste et plus sage que son géniteur. Celui-ci préféra reconnaitre les crimes de son Père et dans un soucis d'apaisement reconnu officiellement la sécéssion des mondes rebelles, et la renaissance de la Confédération; tout à fait conscient qu'un contre pouvoir était important et le garderait loin des démons de son père comme le despostisme.
C'est ainsi que le secteur vit émerger ces deux blocs rivaux mais complémentaires. Ces deux entités avaient subies et commis leur part de crimes odieux comme le bombardement atomique de Korahl IV par les confédérés et le Massacre de Tarsonis par les Zergs 20 ans plus tard (attiré dans le système par les emetteur d'onde Psi placé sur la planète par les Fils de Korhal) et aucun ne pourrait reprendre l'ascendant idéologique sur l'autre pour les temps à venir.
Les tensions dans le secteur s'estompèrent au fils des ans sous l'impulsions des Leaders adverses, conscients que le sort de l'Humanité était passé près de la destruction pour l'interêt et le profit mesquin de quelques individus.

Passage des Millenaires
Le Secteur de Koprulu survecut donc au passage des Millenaires et l'Humanité prospera comme ailleurs à la même époque dans la Galaxie (elle prit contacte avec d'autres raçes dans le secteur, la première ayant été Les Protoss), à ceci près que l'ère des Luttes et la Longue Nuit ne s'abattit pas dans ce Secteur reculé de la Galaxie car les modes de transport locaux n'étaient pas tributaires des Navigators, du Warp et que la Technologie, bien que s'appuyant sur l'Intelligence Artificielle, n'en fut jamais complètement dépendante.


Le Warp
Les Humains du Secteur de Koprulu n'ont jamais eu recours à la Technologie Warp pour leur transport ou comme source d'énergie.
Leur départ de la Terre et leur expansion date d'avant la découverte de cette technologie.Certains avancent même l'idée que l'expansion hors de contrôle des Psykers dans le reste de la Galaxie durant cette époque étaient une résultante de l'accroissement des populations ayant une résonnance dans le Warp et un manque de controle dans  leur apprentissage et l'emploie de la Technologie Warp. Ils avancent aussi l'idée que si la population du secteur n'a jamais souffert des déprédations du Warp et de la hausse des naissances de Psykers, c'est que les premiers colons avaient surement servi de sujets d'expériences génétiques après leur défaite contre le Directoire des Nations Unies et avant leur condamnation à l'exil. Que ces expériences aient été commises dans le but de les aider à survivre au long voyage spatiale auxquel ils étaient destiné, ou répondant aux fantasmes pervers d'un nouvel élan d'Eugénisme se rependant sur Terre à l'époque, nul ne le sait. D'autres soumettent l'idée que durant ce long voyage en Stase, les systèmes de navigations et les I.A. ainsi que les boucliers anti-rayonnements embarquées des 4 Vaisseaux Arches subirent des avaries et que les radiations cosmiques plus la Technologie de cryogénisation balbutiante provoquèrent des mutations aléatoires du Génome, et isolèrent dès lors cette branche de l'Humanité et la protégea des futurs évènements qui secoueraient la Galaxie et le reste de l'Humanité. Des fouilles récentes sur des mondes morts (près du système d'Ullalah) dans la zone des astres fantômes et l’exhumation de monolithes noir gigantesques, abritant des cryptes de légions d'êtres mécaniques depuis longtemps éteints tendraient à remettre en partie en doute ces hypothèse depuis qu'il a été démontré que ces matériaux ont un puissant effet psycho-actif et inhibiteur.
Bien qu'isolé du reste de l'Humanité et loin de l'Empire Eldar. Les Terrans (c'est ainsi que les Humains du secteur de Koprulu se nommèrent pour parler d'eux-même) firent leurs propres avancées technologiques dans la physique, chimie, les sciences appliquées et les applications technologies civiles ou militaires mais toujours séparé de l'innovation des Schémas de Constructions Standards du reste de l'Humanité, de l'autres côtée des étoiles du Halo. Ils en vinrent néanmoins à approcher du dangereux savoir de la Technologie Warp dans leur recherche éffrénée d'une nouvelle énergie propre. Seule l'intervention du peuple Protoss préserva la stabilitée du secteur.

L'incident du projet New Hope.
Le projet New Hope vit le jour lors de la mise en application des théories de dimension parallèle développées par les physiciens du Dominion Terran au alentours du M5. Ils installèrent le premier Générateur Warp experimental sur une Station Spatiale de recherche, en orbite autour de l'étoile dans le sytème de Jotun. Contre l'avis d'Umoja et de la Confédération qui avaient lancé conjointement les mêmes recherches mais s'étaient refusé à poursuivre plus loin après que les projections théoriques aient révélées de trop grands risques d'instabilitées, et que de récentes traductions, longues et difficiles de tablettes d'origines Protoss exhumées lors d'une expédition archéologique conjointe sur le monde Mort de Cantar; le Dominion décida de poursuivre plus en avant. Ces tablettes donnaient un tout nouveau sens sur l'état de ce monde et laissait entrevoir le terrible cataclysme qui avait ravagé ce monde appartenant aux Protoss après des recherches sur ce que les Protoss nommaient les énergies du Vide. Une ambassade prit contact en urgence avec les Daelaam (faction dominante des Protoss), et ceux-ci consentirent avec une certaine rétissance, à aborder cette partie peu glorieuse de leur histoire et leur échec. Le Haut Hiérarque Protoss Artanis (le Héros qui avait mené son peuple à la victoire contre l'Essaim Zerg et les Puissances du Néant avec l'aide des Terrans près de 2000 ans plus tôt) s'alarma alors en comprenant que dans leur quête effrenée de connaissance et de puissance, les Terrans risquaient de reproduire les mêmes erreurs qu'eux.
Le Hiérarque ordonna la mobilisation de l'Armada Dorée et se prépara à la mener pour sauver leur foyer une fois encore, et dans le même temps enjoignit les Terrans (Umoja et la Confédération) de les rejoindre avec toutes leurs forces dans le système de Jotun.
Leurs forces arrivèrent trop tard pour constater que le dominion avaient déjà activé le générateur moins de 16 heures standart plus tôt et qu'ils en avaient perdu tout contrôle depuis 4 heures. Le générateur hors de contrôle avait déja eu le temps de créer une singularité Warp en pleine expansion qui avait commencé à engloutir l'étoile locale et les corps célestes les plus proches qui orbitaient autour. Mais le plus alarmant, des entitées inconnues et voraces avaient commencées à émerger de cette autre dimension et à s'en prendre aux habitants du système. Dans leur paranoia, les forces du Dominion craignant qu'Umoja et la Confédération ne sabotent leurs efforts, avaient stationné une importante flotte de combat pour interdire l'accès du système durant l'experience. Ces mêmes forces luttaient maintenant désépérement pour contenir ce début d'invasion de créatures inconnues et cauchemardesques. Les renforts Protoss et Terrans se joingnirent à eux mais les combats pour le contrôle du système était déja perdus. Conscient que l'issue était déja jouée et qu'ils seraient incapable de reprendre le contrôle de la réalité avec des moyens conventionnels, le Hiérarque Artanis ordonna à ses troupes de maintenir le blocus autour de la singularité  et d'endiguer le flots d'envahisseurs extra-planaires le plus longtemps possible pendant que les Terran allaient tenter de sauver les civils qui pouvaient l'être encore ,et mis le cap droit au coeur de la faille Warp aux commandes de la Lance d'Adun, le vaisseau amiral des Daelaams. Refusant les appels à la raison de ses frères et soeurs de l'Armada, il savait que seul la détonation du puissant réacteur de Solarite du vénérable vaisseau au coeur de l'étoile engloutie dans la singularité provoquerait l'explosion de l'astre et l'effondrement de la singularité ainsi que la fermeture définitive de la faille. Lui et ses troupes fidèles à bord devraient donner leur vie pour s'assurer que la mission irait à son terme.

"....Le Haut Hiérarque, percé de multiples coups et morsures s'effondra à demi sur la console de contrôle de la timonerie du vaisseau après avoir vaincu le dernier jamais né qui avait surgit dans la passerelle. Il regagna en clopinant le trône de commandement et s'y hissa laborieusement. Tous ses frères et soeurs qui l'avaient suivit dans sa dernière charge et qui avaient défendu la passerelle étaient mort ou agonisant dans son champs de vision. Les ingénieurs des ponts du réacteurs avaient fait leur travail en poussant les moteurs au point de rupture, et le coeur de Solarite du Vaisseau avait été déconnecté de ses inhibiteurs, et gagnait en puissance par vagues de plus en plus forte faisant trembler l'ensemble du Vaisseaux. Plus aucune nouvelle ne lui parvenait des ponts inférieurs autour des moteurs. Il ressentit néanmoins la présence dans les coursives des quelques poches de résistance, vestiges des milliers de Templiers, Nerazims et Purificateurs qui s'étaient joint a lui dans cette dernière quête. Maintenant qu'un calme tout relatif gagnait la passerelle et qu'il se reconnectait au Kaala , il réentendait encore les cris de suppliques et de chagrins de l'Executrice Selendis lorsqu'il lui avait refusé le droit de l'accompagner dans cette mort glorieuse: "Je vous confis le fardeau du Commandement mon amie, nul autre que vous n'est plus digne de mener notre peuple. Et protègez les Terrans, ils sont jeunes et impétueux mais je perçois à présent comme mon Maître Tassadar avant moi, le potentiel qu'ils détiennent. Guidez les, protegez les d'eux-mêmes, car viendra un temps je le préssens ou les Protoss seuls ne pourront plus assurer le rôle de Gardien du Cosmos." L'apparition brusque et sans prévenir d'Alarak, comme toujours, le pris par surprise, bien que son corps meurtri lui refuse tout sursaut ou autre action physique plus forte qu'un haussement de sourcils. "j'ai toujours pensé qu'il te manquait le courage d'aller jusqu'au bout pour atteindre la victoire ultime Artanis, que tu étais incapable de tout sacrifier." lui lança le Tal'darim au yeux rougeoyants en approchant d'une démarche raide, lui aussi semblait avoir souffert des heures de combats: " tu m'as démontré encore une fois que j'avais tort" ajouta t-il avec ce qui semblait être de la reconnaissance ou de l'approbation, ce qui pris Artanis encore une fois par surprise tant les deux protoss ne s'étaient jamais apprécié. "Pourquoi es-tu venu Alarak? Vous les Tal'darim ne vous souciez que de vous même. Les humains ne sont que de la vermines à vos yeux. Pourquoi me suivre dans la mort..." le Tal'darim se rapprocha en perdant un peu plus de son arrogance et de sa superbe a chaque pas ,avant de répondre "En temps que 1er Tal'darim, je me devais de te suivre pour garder le respect de mes guerriers, et j'étais persuadé que tu réaliserais encore un de tes célèbres tours pour te sortir des pièges du cosmos. Et nous ne nous sommes pas liberé du faux dieu Amon pour retourner maintenant dans la servitude du néant". ajoutait il en gonflant laborieusement sa poitrine de fierté. Artanis secoua faiblement la tête "plus de tour, rien que la mort pour nous aujourd'hui Frère," énonçait il calmement en se redressant difficilement sur son trône de commandement, en contemplant maintenant l'étoile qui avait englobée toute la vue de la baie d'observation du pont. "Je donne ma vie pour eux, pour notre peuple, en souvenir du sacrifice d'Adun,  ma vie pour Aiur". "Pour Aiur" reprit à son tour Alarak en hochant la tête et fermant les yeux, faisant face lui aussi à l'étoile avant que le vaisseau ne fasse plus qu'un avec elle au moment de sa détonation...."

Ainsi Artanis rejoignit-il Adun et Tassadar dans le panthéon des Héros Protoss. Même les Terrans en vinrent à louer ce geste altruiste de sacrifice ultime envers une autre èspèce que les Protoss.  Fidèle aux instructions de son défunt mentor, l'Executrice Selendis nouvelle Hierarque des Daelaams, entreprit après le désastre ,d'instruire les Terrans des dangers du Néant; ce que Terra appelerai plus tard le Warp; et de la folie et de l'orgueuil de croire qu'il pouvait être manipulé sans crainte et sans risque.
Les daelaams, après mûres réflections, offrirent aux Terrans de partager leurs connaissances astrophysiques si ceux-ci juraient d'abandonner pour toujours la Technologie Warp. Ils en vinrent même à proposer leur aide comme tuteurs pour aider ceux qu'ils appelaient les éveillés, les Terrans au potentiel Psi; et sans discriminination pour leur appartenance à une nation ou une autre. C'est en ce jour que le Dominion Terran, le protectorat Umojan et La Confédération de l'Homme mirent une partie de leur querelles de côtés et entamèrent un nouveau pas vers l'Unité.
Depuis ce temps les Terrans disposent de mode de transport alternatif au warp, la distorsion sub-spatiale pour les trajets courts, et la translocation héritée des Protoss pour les très longues distances,beaucoup plus sûr que le Warp et presque aussi rapide. La seule chose qui semble les avoir dissuader de reprendre le chemin du centre Galactique vers la Terre, semble être cette étrange barrière que forment les étoiles du Halo, très difficile à appréhender, parcourue de phénomènes anormaux inexpliquées et très pauvre de toute ressources naturelles nécessaire a l'expansion dans cette zone de la Galaxie. Les Terrans dotés du facteur Psi ont toujours ressenti un étrange malaise en voyageant dans cette zone ou/et aux abords, et les Protoss se sont toujours refusé à en dévoiler d'avantage sur cette région. De plus, le bref contact mais belliqueux que les Terrans eurent avec leur anciens frères de la Terre par l'entremise du corps expéditionnaire de l'Amiral Dugalle du Directoire, durant la Guerre de l'Essaim finirent de les conforter dans l'idée qu'ils ne souhaitaient plus avoir affaire avec ceux qui les avaient éxhilés loin de leur foyer. Enfin, l'être humain est moins enclin à partir de chez lui si l'environnement immédiat ne lui est pas hostile, stable politiquement et si les ressources sont abondantes.
Cela explique en grande partie pourquoi la société Terran s'est peu expansée au fil des Millenaires qui suivirent et est resté isolé du reste de l'Humanité.
La société Terran
Bien que dominée par 2 grands Blocs à la fois opposés et complémentaires, la société civile a bien évolué depuis les débuts de la colonisation du Secteur.

Le facteur Psi:
Autrefois traqué pour leurs capacité et l'atout militaire qu'ils représentaient pour les factions en luttes, leur coopération leur était arraché par la menace physique sur les proches, le chantage, et le lavage de cerveau (la ressocialisation, dans un language plus fleurit). Ces temps sont bien loins et désormais les êtres dotés de telles capacités sont pleinement insérés dans la société. Leur apprentissage est le plus souvent prise en charge par les nations dans des universités de surdoués gérées par l'Etat, et même si les armées recherchent toujours des candidats prometteurs pour les divisions d'Opérations Spéciales, le ministères de l'Intérieure et le Département de la Justice Confédéré vont plus loin depuis quelques décennies en recrutant des enquêteurs et des fonctionnaires dotés de pouvoirs Psi, conscients que leurs capacités sont un atout majeurs pour la lutte contre le crime organisé et la Corruption. Ces deux penchants detestables de toutes sociétés modernes sont d'ailleurs en très fort recul depuis l'instauration de ce programme dans la Confédération et pourrait bientôt faire jurisprudence dans tout le Secteur de Koprulu.
Le facteur Psi des Terrans bien que presentant de fortes similitudes avec les pouvoirs psychiques des agents de l'Imperium semblent pourtant immunisé aux dangers du Warp, ce qui a joué dans la décision de Terra de reprendre le controle de cette zone de l'espace et de soumettre ces individus à toute une multitude de tests et experiences; ce qui n'a pas manqué, nous y reviendront, d'horrifier les ambassadeurs Terrans capables de lire les pensées de leurs homologues Impériaux.
La technologie et l'Intelligence Artificielle:
Nous le savons l'Ere des Luttes qui a faillit faire basculer l'Humanité dans l'oubli a été précédé par le soulèvement des Machines (l'Age des Hommes de Fer). Dépouillé de ses allégories il est facile de comprendre qu'à l'âge d'or de son Histoire, l'Humanité a entièrement été dépendante des machines et des intelligences artificielles, qui au moment ultime de leur perfectionnement et l'emergence de veritables consciences artificielles, ont prises consciences de leur supériorité sur l'Homme; entrainant ce conflit terrible.
Le Secteur de Koprulu isolé du reste de l'Humanité ne connut pas ces affres de par son isolement involontaire et aussi par les conseils des Protoss qui avaient expérimenté avant eux et à leur dépends les riques d'une trop grande automatisation sans contrôle (ref.Purificateurs). Les I.A. sont partie intégrentes de l'industrie Terran, l'astronavigation et gère même une partie des questions militaires comme l'assistance qu'elles fournissent au fonctionnement des batiments de guerre ou des grilles de défenses sol-espace de certains mondes civilisé mais sont toujours dépourvues de conscience et entièrement inféodées aux humains.
Certains mondes très peuplés comme Korhal ou Neo Tarsonis experimentent les droides de maintient de l'ordre pour la lutte contre le crime organisé depuis quelques temps mais les opérations militaires restent toujours l'affaire des Hommes et il a été décidé qu'aucun système informatique aussi basique fut-il ne devait pouvoir gerer d'unité mobile combattante autonome. De même que l'energie propre gracieusement cédé par les protoss n'a jamais vu d'application militaire. Les Terrans sont resté sur le choix de l'atome pour leur armes les plus puissante non par ignorance d'autres alternatives plus propres ou encore plus devastatrice, mais par idéologie,  comme un rappel que l'emploi de telles armes de destruction massive ne peut se faire sans conséquence pour leur environnement, pour eux-même et les forcer à toujours peser les options militaires face à l'emploi de ses armes de terreur.


La politique dans le secteur:
Depuis le M3; 2 grands blocs s'affrontent plus ou moins pacifiquement; Le Dominion Terran avec pour monde Capital Korhal IV, et La Nouvelle Confédération (ou Confédération de l'Homme) avec Neo Tarsonis (ou Tarsonis plus famillièrement) pour centre administratif. Le Dominion est un empire régit par la Lignée Mengsk dont les héritiers s'obstinent à montrer qu'ils valent tous mieux (par leurs actes et leur gouvernances) que le fondateur de cette lignée, Arcturus Mengsk 1er dont ses idéaux de liberté et de justice s'étaient perdue dans sa quête de pouvoir pour se terminer dans le despotisme et la Tyrannie. La Confédération depuis sa renaissance tendait elle aussi vers un idéal de justice et de paix pour les mondes Terrans qui la composait; mais les deux blocs semblaient irréconciliables de par leur sanglantes interactions passées. A ces 2 factions s'ajoutent le Protectorat Umojan avec pour Capitale Umoja, regroupant ceux qui souhaitaient à cette sombre époque échapper à l'ombre écrasante de l'un puis l'autre monstre corrompu ou Tyrannique de l'époque avant la chute d'Arcturus. Et vient ensuite le Conbinat Kel-Morian (Moria pour capitale) qui rassemble un conglomerat de guildes et d'entreprises les plus puissantes dans la quête du profit. Viennent en dernier les mondes coloniaux non-alignées, désireux de trouver leur place dans cet univers parfois hostile. Il est à noter que par la suite au cours des siècles, les 2 grands blocs en sont venu plus souvent à s'opposer au Kel-Morians parfois de façon armée pour refréner les appetits mercantiles du Conbinat, qu'à s'affronter mutuellement.
Les races non-humaines:
Si les Protoss furent la première raçe extraterrestre avec laquelle les Terrans prirent contacte de manière pacifique, ils en rencontrèrent d'autre dans les temps à venir et maintinrent des relation cordiales à partir du moment ou leurs intentions étaient amicales, certaines vinrent même à demander asile durant l'Ere de la Longue Nuit (l'Ere des Luttes), chassées de leur mondes par le Chaos ambients et les migrations (ou l'expansion) d'autres raçes plus violentes; la Confédération se montrant la plus ouverte et tolérante dans ces cas  de populations non-humaines dont les idéaux étaient proches des leurs et les intégrèrent bien volontier à la Sociétée Terran. Ces raçes non-humaines démontrant autant de ferveurs que les Terrans pour défendre leur nouveaux foyers lorsque les menaces survenaient.
En une occasion les Terrans rencontrèrent ce qu'il apprirent plus tard être un vaisseau monde qui venait de fuire la Grande chute de l'Empire Eldar situé au centre Galactique. A cette époque les Terrans doté de pouvoirs Psi firent tous le témoignage de violentes migraines ou nausées pour ceux dont l'indice Psi était inférieur à 4/10. Les plus puissants décrivirent la sensations dans leur esprit d'entendre des cris d'horreurs, de terreur pure et de douleurs de populations entière situé dans une batisse voisines à la leur comme s'ils étaient la proie des flammes. D'autre de sentir des choses gratter frénétiquement de l'autre coté de la porte de leur esprit avec la sensation qu'il ne fallait pas ouvrir la porte pour toutes les richesses du mondes. Or donc ce vaisseaux gigantesque en perdition était assaillit par une multitude de vaisseaux plus faibles mais bien plus nombreux tels une meute de predateurs s'en prenant à un paisible Leviathan de l'espace. Guidée par leur agents Psi et par l'appel de détresse Eldar, les escadres du Dominion et de la Confédération en patrouille dans le sous-secteur, remontèrent la piste et se heutèrent violemment aux pillards quand tout semblait perdu pour les Aeldarii. A l'issu de l'affrontement, des emissaires furent invités à bord du vaisseaux monde qui avait souffert de son départ précipité et des attaques des raiders durant son périples au travers des étoiles du Halo. Bien que déclinant l'offre d'asile, un sauf conduit délivré aux réfugiés après pourparlers et instructions donnés par les Haut Commandements fut accepté gracieusement; Les Eldars derrière leur facade condescendante étaient plus que surpris de l'attitude de ces Mon Keighs qui les escortèrent jusqu'aux confins de leur espace, ou ils furent remis à la garde des Protoss, bien plus froids et distants. De toute évidence les deux espèces s'étaient déjà rencontré et à voir l'attitude presque hostile des Protoss ou la mine pâlissante du représentant Eldar, pas de manière cordiale. Après le départ du Vaisseaux monde, le Haut Templier chargé de leur accueil et de leur passage en toute sécurité avoua que leurs deux raçes s'étaient affrontées en plusieurs occasions lorque l'Empire Eldar et les Protoss étaient en pleine ascension du temps ou la charge d'Executeur avait échue à Adun, un des premiers Héros Protoss. Même si une paix fragile avait suivit la trève, les deux races semblaient avoir gardé des rancoeurs, mais le Templier assura qu'ils ne reviendraient pas sur leur parole et les laisseraient passer en paix. A leur crédit les Protoss se montrèrent plus grands que leur anciens ennemis.
Depuis cet évènement datant du M31, quatre autres vaisseaux mondes entreprirent le même voyage au fil des millenaires, même si le dernier à tenter le voyage tenait plus du mausolé lorsque les équipes Terran les abordèrent.


L'armée:
Depuis la fin des deux Grandes Guerres de l'Essaim, la lutte contre le Directoire (UDI ou UED suivant les références d'archives), et sous m'impulsion des Protoss; les Nations ont revus régulièrement à la baisse leur effectifs militaires ainsi que leurs capacités d'interventions, mais conscientes des risques n'avaient pas pour autant cesser de perfectionner leurs armes et matériel. Les 2 blocs disposent toujours de puissantes flottes de guerres embarquant des régiments d'infanterie bien entrainés, bien équipés et bien encadrés. Leur constitution diffèrent très peu (dans la composition des troupes, l'armement et le matériel) de par les liens qui les unissent par leur passé commun. Les confédérés semblent plus volontiers adjoindre des vaisseaux hopitaux supplémentaires ainsi que des vaisseaux de ravitaillement à leurs flottes de guerre, hérité du temps ou proche de la défaite, chaque vie de ses partisans comptait plus que tout et ou le matériel pour des opérations en territoires hostiles venait à manquer facilement.
Pour les opérations au long court loin de l'espace Terran, les troupes emploient des modules préfabriqués pour monter rapidement des bases fonctionnelles sur de longues périodes avec baraquements, ateliers de réparations, chaines d'assemblages et de réparations, poste de commandement local ou astroports. Les troupes du génie sont aussi capables de fortifier rapidement des localitées civiles en dressant rapidement des réseaux de bunkers, d'abris anti-atomiques ou de systèmes de défense sol-air très rapides à installer.
Les forces militaire locales, pour l'entrainement et la formation, emploient une technologie dérivée de la ressocialisation neurologique, ou à l'époque de l'ancienne Condédération, la conscription forcé faisait des ravages et le lavage de cerveaux permettait d'obtenir en peu de temps des effectifs monstrueux de "volontaires". Les techniques actuelles sont beaucoup moins invasive et ne font qu'implanter les connaissances et le savoir necessaire pour l'utilisation du matériel de combat allant de l'armure CMC au pilotage de marcheurs de combat ou de chasseur furtif. Cette technique permet de réduire les temps d'instruction et de formation des troupes qui pouvaient prendre entre12 et 60 mois dans certains cas à quelques semaines tout au plus. Enfin les mondes plus pauvres qui ne peuvent se permettrent d'entretenir d'armées professionnelles, peuvent ainsi lever des milices coloniales rapidement pour répondre à un incident ponctuel à l'aide de civils volontaire encadré par d'anciens membres du Corps des Marines.
Il est à noter que la ressocialisation n'est plus employé dans la Confédération, ou du moins uniquement pour les cas les plus graves comme dans les condamnations à mort pour meurtre(s), les sociopathes, les psychopathes et les trafiquants/délinquants les plus violents.
Il est a noter que les Terrans ont tout de même repondu par les armes à des menaces extérieures au cours de millenaires qui ont suivi (comme une tentative d'expansion T'au très avancé par le sud du plan Galactique à la fin du  M40, ou des migration de Xenos hostiles durant la Longue Nuit comme les incursions peaux vertes jusqu'à encore très récemment), même si aucune n'avait connu une magnitude tels que ces anciens conflits, jusqu'a ce nouveaux contact avec l'Imperium au M41.

L'Aube du 31e Millenaire
Il semblerait qu’à cette époque les éléments avancées de la grandes croisade aient été sur le point d’entrer en contact (ou l’aient fait) avec les descendants des tous premiers colons quand survinrent les évènements tragiques qui firent trembler les fondations du jeune Imperium. Ces informations n’ont été exhumées des archives impériales basées sur Terra qu’il y a environ 1 siècle et ne sont que des rapports compilés au sujet de dossiers beaucoup plus anciens : Il semblerait en effet qu’au M31, les éléments avancées de la Grande Croisade furent dépêchées vers les Astres Fantômes et au-delà, après que des vaisseaux d’explorations et de libres marchands aient détecté des brides de transmissions interstellaires provenant de cette région perdue de l’espace ; preuves d’une avancée technologiques importante, pouvant présenter une menace ou être la signature d’une autre culture humaine puissante dans le secteur. Il avait été ordonné, par le conseil de Terra (sur ordre même du régent semble t-il) à la Légion des Ultramarines de pacifier cette région. Que le contact ait été établit ou non, un contre-ordre émanant du Maitre de Guerre fut envoyé  moins d’un an plus tard à la XIIIe légion lui ordonnant toutes affaires cessantes de se rassembler sur Calth et d’y attendre la légion des Word Bearers en vue d’une campagne d’extermination des orkoides du secteur. Les évènements de Calth et la catastrophe pour les forces loyalistes a été traitée à maintes reprises, mais il faut préciser qu’alors les astres fantômes ne susciteront plus l’intérêt de l’Imperium avant bien longtemps.

C’est au M36 que l’Administratum retrouve la trace des dossiers concernant cet amas d’étoile et décide, enfin d’y donner suite, après que d’étranges rapports de libres marchands ayant arpenté ces routes spatiales (il y était mentionné la présence d’un important amas de mondes colonisés par l’Homme, fort d’un tissu industriel développé, technologiquement avancé, et surtout la présence d’individu parfaitement intégrés, faisant ouvertement usage de pouvoir psychique sur ces mondes), soient remonté aux oreilles de l’administratum. Le fait que ces rapports mentionnent la présence de xenos technologiquement avancés créa une réelle inquiétude au sein de l’inquisition (que les trois ordres admettent qu'un cas particulier soit préoccupant est assez rare au cours de l’histoire de l’Imperium) que l’Imperium fut forcé de réagir.
L’apostat de Vandire déclenchant une crise jamais connue depuis l’hérésie d’Horus, le dossier fut, à nouveau, reporté et seulement ré-ouvert récemment au M41.
Nous sommes au M41 (395 M41) ; le Maitre de Guerre Macharius a rassemblé ses troupes en vue de la plus formidable conquête depuis la Grande Croisade et la campagne a ramené près d’un millier de mondes dans le giron impérial depuis environ 5 ans; C’est à cette date que l’inquisition qui suit la croisade reçoit l’ordre émanant du concil de « réorienter » la croisade en direction de l’amas de Koprulu.
Une approche pacifique est tentée au départ pour inviter ces nouveaux mondes dans l’Empire. Après de nombreux et parfois houleux débats entre embassadeurs Terran (alors représentée par la Confédération de l’Homme et le Dominion Terran) et représentants de l’Imperium,  la fourniture d’un bilan détaillé de la législation impériale ainsi qu'une ébauche avancée de l'accord d'intégration, les 2 parties se séparent jusqu’à une entrevue finale ou les Terrans seront amené à donner leur réponse.
De retour dans l’amas, les plénipotentiaires du Dominion Terran et de la Confédération remettent leurs rapports à leurs hiérarchies respectives : Cet empire millénaire refuse tout droits et libertées individuelles à ses sujets, est profondément ancrées dans des valeurs rétrogrades, archaïques, superstitieuses et ses peuples sont à la merci d’une caste de privilégiés règnante au nom d’un soit disant empereur dieu que nul n’a vu depuis plus de 10000 ans. Les représantants de l’Imperium sont mêmes devenus extrêmement agressif lorsqu’il a été mis en doute son rang de divinité lors d’un banquet entre parties. Considérant cela,  ainsi que les témoignages et impressions de leurs ambassadeurs, dont certains étaient pourvu du facteur psi (et avaient pu sonder les emmissaires de Imperium), les deux grandes puissances (le Dominion et La Confédération) seraient plus qu’enclines à refuser les avances de l’Impérium ; cependant ils pressentent que cette décision implique tous les mondes du secteur. Ils conviennent d’inviter, sur le monde capital Confédéré de Tarsonis, tous leurs représentants humains et non-humains à une assemblée extraordinaires ou sera débattu et statué la position de chacun. Les débats seront bien sur filmés et retransmis gratuitement en direct sur les canaux de L’Universal News Network (l’UNN) dans tout le secteur.

Après que les rapports aient été transmis aux différentes factions, que les ambassadeurs aient été appelé a témoigner, la parole fut donné à tous.
Face a un empire qui refuse toute liberté individuelle et droits civiques à ses sujets, proscrit l’usage des facultés psi, voir même condamne et persécute leurs utilisateurs, la rétention des richesses et des technologies par une caste qui ne les comprend que partiellement, le noyautage du tissus industriel par le Mechanicium superstitieux, et le pire, condamnerait à minima à l'exil les non-humains, au pire organiserait leur déportation et leur extermination. Il ressort l’opinion suivante dans l’assemblée : accepter l’inféodation serait une grave erreur et un bond en arrière dans les acquis des droits des citoyens. Finalement le Président Confédéré Jefferson Travis rappellera l’un des axiomes de la Confédération et qui donnera le sens général de sa pensée, la liberté individuelle commence là ou s’arrête celles des autres et clôturera la première partie des débats en déclarant que la Confédération refusera cette offre pour le bien commun des ces concitoyens.
Si cette déclaration abonde dans l’opinion général à cette instant ; reste à déterminer une ligne politique claire en cas d’éventuelle agression. Sur ce point l’opinion du Dominion Terran sera claire ; l’Empereur Angus IX de la lignée Mengsk annonce que le Dominion répliquera en cas d’agression ou de tentative d’invasion de la part de l’Imperium.
 

Celle-ci se heurte à la ligne plus floue du Combinat Kel-Morian, défavorable envers l’Imperium mais plus frileuse en ce qui concerne d’éventuelles réponses militaires. La plupart des mondes et colonies non alignées sont indécis aussi mais plus du fait qu’ils sont conscients de leur faiblesse militaire face à ce béhémoth que représente l’Empire de Terra. A ce sujet les représentants du Dominion et de la Confédération répondent presque simultanément qu’ils seraient prêts à leur apporter soutien et protection militaire en cas d’agression, les Confédérés annoncent même qu’ils seraient prêts à vendre a crédit du matériel militaire lourds en accord avec la loi confédérée du pret-bail et à fournir des conseillers militaires aux mondes qui le souhaitent. Moins d’une semaine plus tard, le plan était arrêté : L’Assemblée des mondes Terrans de Koprulu refusait l’offre de l’Imperium et réagirait militairement à  toute invasion de son espace ou agression de sa part.
Les intentions de l’Imperium en cas de refus étant assez explicite, l’Assemblée vota dans la foulée la création du commandement inter-alliés pour préparer une stratégie de défense cohérente: la Confédération et le Dominion fourniraient à hauteur de 80% de l’état-major pour la plupart des officiers de l’Infanterie et de la Marine, les services de renseignements étant surtout fournis par Umoja. Des responsables militaires des mondes non-alignés seraient bien sur rattachés au commandement. Un plan d'Economie et de campagne d'une période de 50 années en état de guerre fut validé ; la stratégie consistant à empêcher l’ennemi de s’implanter durablement dans l’amas pour éviter de sombrer dans une guerre d’usure pouvant s’étaler sur des siècles, ce que serait incapable de soutenir le secteur de Koprulu, contre un adversaire aux effectifs virtuellement innombrable. Il faudrait donc trouver les routes de ravitaillement de l’ennemi, les détruire ou perturber au maximum, écraser ses corps d’armées avant qu’ils ne se regroupent pour soulager au maximum les lignes de fronts. L’idée d’attirer les forces adverses et de transformer les mondes inhabités entre l’espace impérial et l’amas de Koprulu en « champs de tir géants », pour privilégier les combats dans cette zone et protéger les mondes peuplés de la coalition fut avancé par certains.
Une Ambassade Unie fut déléguée vers les Mondes Protoss pour demander leur concours. Bien que les Protoss refusèrent de s'impliquer dans des actions offensives hors du secteur, il promirent leur soutient en cas d'invasion.
Début 396 .M41 un croiseur en provenance de Koprulu, le C.S.S. Gettysburg se translate dans un système ou croise une escadre de la flotte impériale rattaché à la 8e armée de croisade et transmet le message suivant sur tous les canaux: La coalition des mondes de Koprulu refuse l’offre d’adhésion à l’Empire sans toutefois lui déclarer la guerre, mais répondra par les armes à toute tentative d’agression envers ses ressortissants ou intrusion dans son espace. 30 minutes après sa translation et une transmission en boucle du message, en plusieurs langues, le vaisseau quitte l’espace l’Impérial avant que les escadrons de la chasse impériale aient pu l’intercepter. Ainsi se termine le second contact diplomatique.


La position de l’Imperium.

La très Sainte Inquisition
L’Imperium n’est pas resté inactif pendant cette période entre les deux contacts. L’inquisition qui a assistée aux pourparlers, s’étant même arrangée pour collecter un maximum d’informations parfois même en violant les lois qui protègent une ambassade, est plus que jamais persuadé que la prise de contrôle de ce secteur est vitale pour l’Empire. Il y a d’abords cette présence non confirmée (les terrans perçurent dès le début des négociations les relents de xénophobie chez les dignitaires impériaux) d’au moins une puissante race extraterrestre, les Protoss (d'après le réseau d'écoute), et les possibles relations diplomatiques qu’elle entretient avec les humains du secteur de Koprulu. Pour l’Ordo Xenos c’est une souillure impardonnable et une condamnation immédiate.
Ces cas d’individus de l’ambassade présentant de puissantes capacités pyschiques, mais ne portant pas la malédiction du psyker suscitent toute l’attention et l'intérêt de l’Ordo Hereticus et du Malleus. Il s’agit selon eux soit d’une preuve que cette société humaine a pactisée avec les puissances de la ruine, ou qu’il s’agit d’un chainon inconnu de l’évolution entre l’homme et le psyker ; peut-être même du stade suivant de l’évolution humaine.
Le Mechanicium de Mars
Le Mechanicium montre lui aussi un très grand intérêt pour cette théorie et un attrait important pour la technologie terranne notamment leurs modes de transport sub-spatiale ou de translocation qui ne semblent pas tributaires du warp ou de la Caste des Navigators. De plus, récupérer le contrôle de ces mondes industrialisés puissants serait une aubaine pour le segmentum et le Clergé de Mars y verrait de grands profits.
L’Eclésiarchie
Les dignitaires de l’Eglise Impériale ont très peu gouté au sceptiscisme de certains ambassadeurs terran quant à la question du statut divin de l’Empereur et on été outré quand leurs hôtes ont déclaré que la foi était une affaire personnel et que jamais l’Etat n’avait le droit d'intervenir sur cette question.
L’armée Impériale
Les représentants du grand connétable ont été impressionné par le matériel militaire Terran même s'ils n'ont pu que déduire la plupart de leurs analyses de leurs observations à distance (fautes d'affrontements documenté ayant impliqué ces forces étrangères); ces batiments de guerre bien que moins grands pour la plupart de leurs homologues Impériaux sembles beaucoup plus modernes, bien armés, moins gourmands en équipages. Leur infanterie semble très qualifié et leur équipement d’armures de combat, sans doute aussi redoutable que celles de l’Astartes, doivent en faire de redoutables combattants. Leurs  estimations sur leurs capacités au combat sont unanimes. Ses troupes seraient plus que la bienvenue dans les guerres contre les Xenos ou le Chaos.

Le Munitorium
Le munitorium est sans doute le plus ravis des membres de la délégation Impériale ; outre que la population du secteur soit très nombreuse et bien instruite (et puisse donc former une main-d’œuvre corvéable qualifiée) cet amas de systèmes représente une manne providentielle pour la dîme impériale et un apport de soldats professionnels vital pour les nombreuses guerres que mène l’Imperium; si toutefois une intégration progressive se réalisait. Son réseau industrielle pourrait même soutenir l’économie du Segmentum, voire même palier la production parfois défectueuse de certains mondes affiliés à Mars (les derniers bilans du Munitorium sont très critiques quant à la production de très mauvaise qualité de certains produits vitaux, certaines catégories de  denrées produites contrôlées à la sortie d’usine sont inutilisables/dangereuses à hauteur de près de 32.7%)
Aussi, lorsque la réponse négative des ambassadeurs parvient aux dirigeants, l’Imperium a déjà pris sa décision et ne saurait tolérer un refus. Ce sera donc l’assujettissement par la force.


Carte des systèmes de l'Amas de Koprulu (ne tenez pas compte des légendes de la carte)

L’ordre est donc transmis à la croisade de Macharius d’inclure l’invasion et la prise de contrôle de ce secteur le plus tôt possible dans ces plans d’attaque. Le haut commandement de Macharius estime qu’il sera capable de monter une campagne dans le secteur d’ici quelques années, 5 ans maximum. L’Impérium n’ayant que peu de renseignements sur les effectifs et les capacités militaires de l’ennemi, les services de renseignements impériaux conseillent 2 options :
-L’emploie de l’Adeptus Astartes pour former le fer de lance de la campagne et à defaut de pouvoir décapiter le commandement adverse, permettre l'etablissement rapide de têtes de pont loins en territoire ennemi pour désorganiser la réponse adverse.
-Une guerre d’usure et l’emploi massif de gardes impériaux comme d’un rouleau compresseur.

710. M41 Début de la croisade dans le lointain Secteur de Koprulu
A l'initiative de la Confédération, le protocole Cole est instauré; tout vaisseau quittant une zone de combat, se doit d'effectuer un 1er saut aléatoire pour éviter toute poursuite de la part des forces de l'Imperium; de même, tout vaisseau risquant la capture se doit de purger ses systèmes informatiques ou à défaut, chercher à s'autodétruire pour éviter toute récupération de données. Toute infraction à ce protocole est passible de sanctions extrèmes et immédiates.

711. M41 Premières escarmouches, la cohalition cherche à détruire le plus rapidement tout groupe d'éclaireurs de la croisade emergant dans le secteur Koprulu. La plupart des premiers combats navals ont lieu dans les abords du systèmes d'Alpha Draconis. Les scouts Impériaux sont dépassé en puissance de feu et en manoeuvrabilité. La Cohalition elle, est rôdée à ce genre d'engagements grâçe aux combats frontaliers contre les incursions de Libres Marchands ou de Pillards qui emploie des vaisseaux issus des mêmes SCS que la Flotte Impériale. Les stratèges Terrans découvrent les Astartes dans les rapports d'engagements, et par les trop rares dissections post-portem des quelques corps récupérés.

712. M41 Les renseignements Impériaux, à défaut de pouvoir localiser le gros de la Flotte Confédérée qui reste en mouvement permanent dans les Marches du Secteur, parviennent à localiser après la capture d'un cargo lourd du Combinat Kel-Morian les mondes de Turaxis et de Paralta. Ces mondes seront les premiers à souffrir de la toute puissance de la Flotte Impériale. Dépassé par les envahisseurs, refusant d'appliquer les conseils Confédérés et du Dominion, ils tomberont après respectivement 4 et 7 semaines de combats; les deux campagnes ayant été ménées simultanéments. La Confédération ordonne le début de l'évacuation des civils de sa capitale Tarsonis, jugée trop proche du front.
Prise sans combats des mondes de Sonyan et Warrant.

713. M41 Bataille de New Trinidad.  Les flottes cohalisées affrontent ouvertement la flotte Impériale. Les mastodontes Impériaux dépassés en manoeuvrabilité compensent par une force et un nombre écrasant. Bien que nombre de batiments cohalisés sérieusement endommagés aient du se désengager, les pertes réelles sont faibles. La route vers les chantiers orbitaux du Dominion de Dylar est ouverte.
               Bataille de Dylar. La flotte Impériale est arrêtée par les renforts cohalisés, ses défenses orbitales et la grille de défense Sol-Espace. Les chantiers seront inutilisables pour le reste de la campagne. Macharius ordonne au groupement de la 3e et 4e flotte de maintenir le verrou de Dylar.
               Prises des mondes de Krydon, Pike's Peeks, Saluset au centre de l'Amas, prises de Raydin, Nidhogg Vilel au Nord. La "ligne Nord" tenu par les forces Umojan et du Dominion se verouille sur Typhoon, Redstone, Tashai, Vyctor et Heimdal.

717. M41 Malgré toute les précautions prises, les Impériaux finissent par découvrir l'emplacement de Tarsonis en piratant le traffic radio civil et marchand de la capitale et L'Astartes se lance en fer de lance à l'assaut du monde capitale Confédéré.
Prise de Ghobus, Artésia, Tarkossia.
La "ligne de front Sud" des mondes de Sirocco, Bhar-El et Parragos, tenus par les Confédérés soutient le choc des assauts Impériaux.
Les astropathes Impériaux commencent à murmurer au sujets d'une vague de Lumière aveuglante provenant du bord Est galactique et qui approche.

718. M41 Siège de Tarsonis. L'astartes réclame l'honneur du premier sang.
Les plateformes de défenses orbitales au nombre de quatre, de la taille de continents sont proprement ignorées par la plupart des appareils d'assaut de l'Adeptus Astartes, qui se lance dans un largage au sol de très grande envergure. L'assaut des plateformes est laissé aux bons soins de la garde Impériale pendant que les deux flottes échangent des coups comme deux pugilistes. Les commandants Space Marines tablent sur le fait que les chefs ennemis n'oseront pas leur tirer dessus depuis l'orbite (de peur de toucher leurs propres populations civiles), et veulent passer ainsi "sous la garde" de l'ennemi. Les premières phases des combats sont en faveur des Impériaux au sol comme en orbite, ou ils parviennent à prendre pieds mais ne parviennent pas à progresser vers les supers canons à accelérateur magnétiques et les pièces ioniques lourdes orbitales qui matraquent la flotte impériale et astartes. Ces pièces d'artillerie orbitales sont tenus par les célèbres escadrons Oméga et Delta confédérés, spécialisés dans les combats spatiaux ou à faible gravité, là ou leur armement et leur armures CMC s'avèrent supérieurs face aux maigres armures carapaces les scaphandres impériaux vetustes et les faible fusils laser de l'armée Imperiale.
Les Confédérés révèlent leur piège. Débarrassée de ses populations civiles, la planète a été transformé en champs de tir géants (ce même traffic radio que les Impériaux avait repéré était en fait la coordination des gigantesques flottes civiles qui organisaient l'évacuation depuis 6 ans et que les Confédérés avaient sciamment laissé filtrer pour les attirer dans leur nasse). 4 heures après les largages impériaux, tandis que les Impériaux sont aux prises au sol avec des forces bien équipées et lourdement retranchées, des armes nucléaires tactiques détonnent sans aucun avertissement à la surface de la Planète et à très basse altitude, lancées depuis l'orbite par les cuirassés Confédérés sur les groupements de Space Marines au sol et leur compagnies blindées qui avaient suivis. Les premières vagues d'assauts de l'armée Impériale sont oblitérées sur leur champs de rassemblement. Les transports lourds des Legio de Titans et de la Garde Impériale qui suivent, sont balayées dans l'atmosphère par ces tempètes d'air déplacés par le souffle des bombes et les Impulsions électromagnétiques. Ces survivants sont ensuite impitoyablement traqués et achevés par les brigades mécanisées adverses tout juste sortie des abris anti-atomiques camouflés jusqu'alors. Celles-ci montrent leur supériorité même au pinacle de l'Humanité par leur cohésion et leur polyvalence, les chars étant capable de se reconfigurer en quelque secondes passant de pièces d'artillerie de campagne fixes à char de ligne; de même que les marcheurs de combats Goliath assuraient une couverture direct à l'infanterie lourde dans sa progression et une solide défense mobile de DCA au groupes mécanisés. Ses groupes sont ainsi capables de se retrancher rapidement et plus efficacement que leurs homologues impériaux avant de reprendre leur guerre de mouvement ou les compagnies Space Marines décimées et manquant de synergie entre différents chapitres ne peuvent plus rivaliser... les escadrons de chasseurs furtifs Terrans maitrisent le ciel et abattent les quelques navettes et thunderhawks encore en vol ou qui tentent de porter secours aux forces au sol. Moins de 11 heures après le début du largage, les forces Impériales au sol sont au bord de la déroute totale, celles en orbite ne sont pas parvenus à prendre les platesformes de défenses et la puissance de feu qu'essuit la flotte Impériale est trop importante. L'envoyé de Macharius ordonne le repli à contrecoeur. 6 heures plus tard les survivants Impériaux abandonnés au sol capitulent. Les Space Marines survivants se sont repliés à grande peine dans leurs derniers vaisseaux ou sont mort dans un dernier carré glorieux. Le bilan est catastrophique pour l'Imperium et il perd désormais l'initiative dans la compagne. Les stratèges confédérés se sont inspiré des Hauts Faits du Hierarque Artanis et de son sacrifice ultime pour sauver l'Humanité. Les politiciens du Dominion sont effaré par une telle strategie, mais leurs militaires reconnaissent un coup stratégique magistrale et rendent hommage à leur allié qui leur ont peut-être offert l'ouverture attendue. Ce coup de poker se révèlera payant.

718-719 M41 des unités de Guerillas infiltrée depuis semble-t-il le début des hostilité dans le secteur se livrent au sabotage sur les mondes conquis et occupés par l'Imperium. Elles démontrent leur savoir faire et la pointe de leur équiment furtif car les sabotages touchent même les vaisseaux en plein ravitaillement en orbite. Plusieurs officiers commandants Impériaux de garnisons sont assassinés à travers le secteur, sur le terrain de manoeuvre, en plein dans leur quartiers privés à l'abri, et parfois plus spectaculaire même lors de réunions. Les rapports (confisqués et scellés par l'inquisition) des quelques temoins/survivants font état de tueurs surentrainés équipés de camouflage optique ultraperformant aussi bien rompu au tir à très longue portée qu'au combat au corps à corps.

719 M41 Une armada Confédérée et Protoss s'élance depuis Bhekar Ro et coupe au travers du couloir d'invasion ennemi, Nilfheim et Braxis Alpha sont repris aux Impériaux totalement désemparé. Les éléments survivants Space Marines échouent à executer l'Exterminatus d'Antiga.

720 M41 Les éléments avancé du 6e corps Impérial sont arrêtés par les Irreguliers des Milices Coloniales de Mar Sara et Chau Sara sur Tyrador et exterminés aux abords d'Agria 1 mois plus tard par une escadre Confédéré regroupant les 144e ,190e et 306e régiments du CMC.
Braxis 4 est libérée par les Protoss des Daelaams. Les renforts Impériaux, attendus pour reprendre l'initiative dans le secteur, sont pris par surprise par une armada Tal'darim dans le système de Saluset au sortir du Warp et anéantis. Seuls les escorteurs les plus rapide parviennent à se tirer de l'embuscade.

721 M41 Les éléments avancé du 5e et 7e corps Impériale tentent un raid audacieux au coeur du secteur de Koprulu pour instiller la terreur dans le coeur de ses habitants et forcer les forces adverses à les poursuivre pour dégarnir la ligne de front, dévastant Sigma centari et Cantar et font ensuite route vers Bel'Shir et Ash'Arak dans l'idée de châtier les Xenos qui y vivent. C'est un désastre car ils pénètrent alors en Territoire Tal'darim et s'attirent l'ire de ces Protoss fanatiques. Macharius et son commandement ne recevront plus aucune nouvelle du 5e et 7e corps.

720-730 M41 Chute de Neo Folsom après de très dur combat contre le Dominion. Les Impériaux tentent de contourner par le Nord du secteur le verrou de Dylar, Korhal et Tarsonis pour les isoler et les forcer ainsi à capituler en fonçant sur les mondes de Vardona, Brontes, Ashrigo et Avernus. Leur progression s'enlisent au fur et à mesure de leur progression, la stratégie impériale du rouleau compresseur s'avérant pour la première fois depuis si longtemps inadapté sans l'aide d'un soutien aérien ou orbital efficace pour soutenir les interventions au sol. La DCA des cohalisés se montrant bien plus efficace que prévu contre le straffing, et les bombardements stratosphériques trop imprécis et même risqué depuis que le renseignement impériale a confirmé la présence de chasseur furtifs dans l'arsenal adverse. Les Impériaux dans les combats au sol subissent aussi la fureur des Marcheurs de combat modèle Hodin du Dominion (équivalent la puissance des Warlords des Legio Titanicus). Les effectifs de l'armée impériales fondent comme neige au soleil.

725-735 M41 La poussée des Confédérés et de leurs alliés Protoss au Sud continuent en remontant le bas flanc exposé de la croisade impériale tandis que de plus en plus d'escadrilles de chasseurs furtifs d'Umoja s'infiltrent en territoire Impériale et attaque les échelons arrières des convois d'intendances et les bâtiments de guerre en calles sèches pour réparation. Les meurtres et assassinats ciblés des cadres de l'armée d'occupation sont presque systématisé et les tentatives d'agents de l'inquisition de capturer ou neutraliser ces agents restent infructueuses.

740 M41 La flotte Impériale ne contrôle presque plus rien du Territoire qu'elle avait conquise, là ou quelque 20 ans auparavant elle tenait fermement plus d'un Tiers du Secteur de Koprulu entre ses mains.

740-744 M41 Les forces cohalisés poussent d'un même élan et bousculent les ultimes redoutes Impériales du Secteur sur Alpha Draconis et Ulaan.

745. M41 Rencontre avec une nouvelle race Xenos hostile dans le Segmentum Ultima sur le monde mort de Tyran: Les Tyranides (cf. inquisiteur Kryptman). Les Magos Biologis avancent la possibilité d'une origine extra Galactique.
Cette nouvelle menace qui emerge dans le Segmentum, ainsi que les dissensions qui commencent à poindre dans le Haut-Commandement de la Croisade Macharienne suite au décès du Maitre de Guerre (qui n'a jamais clairement nommé de successeur) pertubent très gravement les ressources disponibles, et du fait des très maigres gains de la croisade pour prendre pied dans le Secteur de Koprulu, la campagne de Korpulu est définitivement abandonnée.
Du côté Terran , l'arrivée de cette race de dévoreurs extragalactiques n'est pas connu, mais les ruches Zergs du secteur de Koprulu, jusqu'alors paisibles depuis la fin des guerres de l'Essaim dans leurs enclaves, semblent prisent d'activité frénétique et les stratèges et scientifiques terrans sont dans l'expectative. Ce n'est que bien plus tard, mis en corrélation avec l'émergence des premiers cultes Genestealer dans les mondes Terrans, et plus tard des premieres vrilles d'invasions Tyranides, que les mouvement Zerg furent compris pour ce qu'ils étaient, une réaction hostile à l'arrivée d'un nouveau prédateur dans la chaine alimentaire et le territoire Zerg.

Astelan

Messages : 70
Date d'inscription : 01/05/2018
Localisation : Aveyron

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum